8 et 9 septembre à Joinville-le-Pont (94)

publié le 19 février 2012

Présent(e)s  : Odile Blanchet, Dominique Cosson, Bruno Delaplane, Jacky Lamour, Didier Martin, Serge Nimesgern, Christian Nivelon, Éric Raynaud.
Excusés : Thierry Albert, Patrick Blanchart, Jean-Michel Destouches.

Approbation du dernier PV

Le dernier compte-rendu est adopté.

Accueil des nouveaux membres :

La commission accueille Jacky Lamour (ASCEE 78). l
Laurent Franc (ASCEE 52) va rejoidre la commission après la validation par le comité directeur.

Point sur les challenges

Il faut prévoir un espace collaboratif entre les membres de la commission dans la rubrique Sports du site fédéral afin de travailler sur les documents, cela éviterait des va-et-viens de dossiers.

  • Cyclisme
    Sur les deux derniers challenges de cette discipline, la classement par point a été appliqué avec une certaine facilité, la commission décide de valider ce système de classement. Il faudra le modifier sur les règlements sportifs concernés. Pour mémoire, les points sont distribués de la façon suivante : 1er : 50 points – 2e : 40 points – 3e : 30 points – 4e : 25 points – 5e : 24 points – 6e : 22 points – 7e : 20 points – 8e : 18 points – 9e : 16 points – 10e : 14 points – 11e : 12 points – 12e : 10 points – 13e : 8 points – 14e : 6 points – 15e : 4 points.
    Ce challenge ayant été pluvieux, la commission incite les futurs organisateurs de fournir des dossards plastifiés.
    Dans le même ordre d’idée, la commission mandate Jacky Lamour qui fait partie d’un club pour faire établir un devis pour 400 plaques (numérotées de 1 à 400) à fixer sur les guidons des participants. Ces plaques seront conservées à Paris et remises aux organisateurs.

Bilan des challenges 2011

  • Marathon
    Le rapport moral et le bilan financier ont été fournis. La commission va demander des explications sur certaines dépenses. Les chiffres donnés n’étant pas clairement définis, la commission conditionne le versement de la troisième partie de l’aide à la fourniture, avant la réunion CPS d’octobre aux DASCE, des factures correspondantes aux sommes mentionnées dans le bilan du marathon 2011.
  • Cyclisme
    Le rapport moral et le bilan financier sont parvenus. Cinquante-deux cyclistes ont participé au challenge. Didier Martin qui était le représentant CPS avise la commission que le calcul du classement par points s’est fait sans aucune difficulté et très rapidement.
    L’ASCE 65 a remporté le trophée fédéral, le trophée « Larzabal » et le challenge du plus grand nombre. L’assiette du Ministre a été gagné par l’ASCE 87.
    Il est noté dans le rapport moral que le trophée « Larzabal » est remporté pour la deuxième fois par l’ASCE 65 et que celle-ci le garde définitivement. La question se pose sur la reconduction de ce trophée. Compte tenu qu’il s’agissait d’un trophée liée à une histoire particulière attachée à l’ASCE 65. la commission décide de ne pas prolonger l’existence de ce trophée.
    Le budget présente un déficit de 69 €. La commission trouve étrange qu’il n’y ait aucune recette de « partenariat » alors qu’il y a beaucoup de partenaires. Quoiqu’il en soit, on peut verser la 3e aide.
  • Pétanque
    Le challenge vient de se terminer. Les associations participantes ont vivement réagi sur l’organisation extra-sportive de ce challenge. Les principaux motifs étant l’hébergement, la restauration et le fait que les cadeaux d’accueil ne soient pas offerts aux accompagnateurs.
    Les organisateurs devront donner des précisions sur ces éléments. La CPS a été interpellée par écrit. Les organisateurs ont respecté le dossier de candidature .
    Quelques remarques :
    - Les terrains : contradiction avec le dossier de candidature qui prévoit une ligne budgétaire pour leur aménagement et le discours qui remercie le conseil général pour leur aide.
    - L’hébergement : il n’y avait pas de serviettes dans les chambres et ce n’était pas dit dans le dossier.
    - L’inscription : la commission estime que les ASCE ne jouent pas le jeu en permettant à leurs participants de s’inscrire en dehors de l’organisation. Le coût payé en direct avec le VV de Lamoura n’induit pas les frais d’organisation qui font partie du coût d’inscription. Il est anormal que ces personnes bénéficient de prestations qu’ils n’ont pas payés. Les prochains organisateurs devront être vigilants sur ce point (ceci est vrai pour tous les challenges).
    - Le cadeau d’accueil : le prix du livre (42 €) semble excessif. La commission reproche aux organisateurs d’avoir fait une différence entre les joueurs et les accompagnateurs.
    - Il est maladroit d’afficher, au vu et au su de tous, les inscriptions avec la répartition des chambre et les dates de naissances de chacun.
    - Soirée de clôture : un effort aurait du être fait pour proposer un repas plus élaboré et une soirée dansante.
    Sur le plan de la partie sportive, tout le monde s’accorde à louer la très bonne organisation de la partie sportive. Une très bonne coopération avec le responsable de la table de marque.
    Les cartons avec les poules du matin qui donnent à la fois le numéro des terrains et les équipes qui s’y rencontrent font gagner du temps car les équipes ne se cherchent plus. Cette pratique, inspirée d’un tableau des opposition « type tournoi de tennis », associée à la formule self pour les repas, a permis de terminer toutes les parties en temps et en heure, pour mémoire le dernier ¼ de finale c’est joué le samedi à 20h30. Il faut demander le modèle à l’URASCE BFC pour le pérenniser sur les prochains challenges de pétanque.
    Les récompenses ont été rapides (uniquement les finalistes récompensés) et le remplacement des coupes par les cloches ont été très appréciées.
    Sur le règlement de la pétanque, il y a contradiction : on fait une référence au règlement de la fédération de tutelle alors que dans notre règlement on modifie certains points qui ne sont pas dans ce règlement. Toutefois l’article 7 de notre règlement laisse une marge de manœuvre.
  • Canoë-Kayak
    Aux quinze inscrits s’ajoute une vingtaine de participants de l’ASCE 73. Cette dernière propose d’annuler le challenge national mais de maintenir la manifestation uniquement pour les adhérents de l’ASCE 73. La commission pense que le challenge devrait être maintenu afin de ne pas pénaliser les autres ASCE qui se sont inscrits. La CPS après discussion téléphonique avec l’ASCE 73 décide de maintenir le challenge au niveau national avec tout ce que cela comporte comme obligation des uns ou des autres.
  • VTT
    Le nombre de participants n’est pas encore connu.
  • Trail
    Il semble qu’il y ait beaucoup d’inscrits. La randonnée n’est pas comprise dans le classement par équipe. Le mode de calcul du classement par équipe dans le règlement n’est pas logique et il faut que les organisateurs annoncent que le classement par ASCE sera fait sur le cumul des quatre meilleurs temps de chaque épreuve officielle chronométrée. Les certificats médicaux originaux, ils ont été remis à son prestataire, l’organisateur de l’épreuve « Gap en Cîme », ils manqueront donc lors du contrôle des pièces justificatives.
  • Football FFSE
    A la suite de la destruction des bureaux de son ASCE, Serge a perdu entre autres, tous les documents relatifs au tournoi. Il contacte Claude Delsol pour récupérer des copies.
    Convention à signer
  • Badminton et Squash
    Les inscriptions sont en cours.
    - * Marathon de la Rochelle
    Le dossier est recevable, la CPS donne son feu vert pour le lancement des inscriptions.

Challenges 2012

  • Défi-Équipement :
    Le budget n’est pas présenté sous la forme requise, la commission ne validera le dossier qu’à la réception du bon document. Revoir la date : en même temps que la course contre la montre. Il faut aviser l’ASCE que l’activité quad n’est pas couverte par le contrat fédéral.
  • Squash :
    L’ASCE 42 n’a pas fourni de dossier compte tenu que c’est le même dossier qu’elle avait présenté pour la candidature en 2011, avant de laisser sa place à l’ASCE 76 CETE. La commission demande qu’elle envoie le dossier avec les dates actualisées.
    En revanche, un nouveau budget est proposé. Il est recevable. Il faudra, aussi, faire remarquer à l’association que le coût d’inscription est en hausse par rapport à sa dernière organisation qui a eu lieu au même endroit et dans les mêmes conditions.
  • Marathon de Paris :
    Le budget n’est pas conforme à celui exigé par la commission. Il est demandé de le refaire. Il y a toujours le problème des cadeaux, des coupes, des visites qui grèvent le budget. Le coût est trop élevé de 6 € , de plus, les sommes annoncées ne sont pas justes et ne sont pas cohérentes.
  • Pétanque :
    Le budget est conforme, mais on peut regretter l’absence d’une participation de l’ASCE. Sur le dossier de présentation, il manque les logo de GMF et de BFM. Il faut rappeler que les référents CPS sont là pour aider les organisateurs. Vérifier les modifications apportées au règlement à Lamoura et les leurs communiquer ainsi que tous les éléments qui ont servi a faire les poules et les classements à Lamoura. La CPS émet un avis favorable.
  • Bowling :
    Demander des compléments d’informations sur le budget
  • Cyclisme CLM :
    La difficulté principale est de faire cohabiter un challenge individuel et par équipe. Il faudra tenir des comptes des remarques de Jean-Michel Destouches concernant principalement le classement.

Raid cyclo

Synthèse de l’enquête de satisfaction du raid 2011
- Tous les raideurs souhaitent revenir en 2013
Points positifs
- Les itinéraires, l’intérêt sportif, les étapes, l’assistance mise en place, la sécurité ainsi que l’ambiance générale et l’encadrement ont été jugés très satisfaisant.
- le passage sur les villages
Points à améliorés
Il sont principalement liés aux prestations fournies par les ASCE :
- les sanitaires insuffisants sur certaines étapes
- la restauration a été unanimement été jugée insatisfaisante surtout le midi. Le fait de prendre un traiteur unique sur la totalité du parcours a donné l’impression de manger la même chose à chaque repas.
Points négatifs
- le non respect du capitaine de route
- trop de boucles autour de Laon : impression de refaire le même itinéraire
Les attentes
- plusieurs participants aimeraient que le raid s’arrête le vendredi midi pour pouvoir rendre, plus facilement, les camping car le samedi sans avoir à rouler de nuit après la semaine de vélo.
- donner un plan de la ville ou avoir quelqu’un pour leur indiquer où sont les douches, la restauration, l’endroit ou sont prévu les camping car et les bivouacs.

D’après la remarque d’un raideur, il semblerait que plusieurs grandes manifestations cyclotouristes ont opté pour notre mode de fonctionnement (assistance et sécurité)

Les résultats de l’enquête seront présentées aux DASCE

Le raid 2013
Il faut que la présidente prévoir rapidement une réunion du comité de pilotage pour décider de la reconduction ou non d’une édition pour 2013, pour ensuite valider la décision en comité directeur. La commission regrette que depuis le dernier raid, la décision n’ait pas encore été prise.
En attendant la décision du comité directeur, la commission travaille sur l’édition 2013 pour être dans les temps et être prêt pour le présenter aux ASCE traversées pour avoir leur accord.
Serge propose un tracé qui dans les régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon en tenant compte de l’évolution proposée : hébergement et restauration dans les centres de vacances. L’objectif est de ne plus avoir besoin des camping-cars.
Serge prend contact avec AZUREVA pour avoir des éléments de faisabilité et chiffrés.
Challenges 2012

DASCE 2011

Convoquer les organisateurs des challenges 2012 pour lesquels on se pose des questions le mercredi après-midi.
Programme sport
Jeudi :
- Formation sur l’organisation d’une manifestation sur le domaine public
Vendredi matin :
- Raids cyclo (45 mn)
- Présentation des challenges 2012 validés (45 mn) et les challenges en cours de validation
- Candidatures challenges 2013 (15 mn)
- Demander une présentation des challenges aux ASCE et nous les donner avant pour les mettre sur le micro.

Demandes d’aides à la création d’une section

Règle d’attribution
La règle est la suivante. L’aide est de 50 % de la dépense plafonnée à 500 € et elle ne peut porter que sur l’achat de matériel et après présentation d’un devis, du bilan de l’année précédente et du budget prévisionnel de l’ASCE. Cette aide n’est faite que pour aider à la création d’une section pour l’ASCE et pas pour aider individuellement.

  • ASCE 06 :
    Une demande est parvenue pour créer deux nouvelles activités : moto et course à pied.
    - Moto :
    La demande porte presque exclusivement sur l’achat de boissons achetées au cours de ballades et sur l’achat d’un laryngophone pour un montant de 621 €. La CPS ne peut pas aider sur l’achat de boissons, elle propose 310 €.
    - Course à pied :
    La demande d’aide porte sur des inscriptions et l’habillement des coureurs pour 678 €. L’habillement restant aux coureurs et ne rentrant pas dans le matériel associatif. La CPS refuse l’aide.
  • ASCE 63 :
    - Boxe :
    Cette association crée une section boxe thaï. L’aide demandée est de 913 € pour l’achat de tapis (type tatami) et de sac de frappe. Après examen des pièces justificatives, la CPS accorde une aide de 500 €.