ASCEE 06
 

La randonnée du 27 juin à Annot

 

(Publié le 1er juillet 2021)

 
 

La randonnée du 27 juin à Annot

publié le 1er juillet 2021


"A" comme Atlas non……comme Aurore

Dimanche 27 juin : Les températures élevées de ces derniers jours nous obligent à trouver une randonnée "à la fraîche" mais la plupart de nos vallées encore défigurées par la tempête Alex de l’automne dernier rendent le choix difficile. Après de nombreuses recherches, Aurore nous propose de partir en direction d’Annot et de ses grès mondialement connus.

Nous sommes 12 à garer nos voitures sur la place du village encore endormi. Comme nous le sommes un peu nous aussi, le réveil ayant été très matinal, la section nous offre la pause café pour nous aider à démarrer du bon pied.

Et nous voilà partis en direction du chemin d’Argenton par un beau chemin muletier, nous passons sous de nombreuses arches de branches entrelacées façonnées par la main de l’homme, nous traversons le petit pont du Bourdou, rencontrons des sources et des cascades, l’ambiance est très rafraîchissante, ça fait du bien. Les sous-bois verdoyants sont magnifiques dans la lumière du matin. Un dernier petit raidillon franchi et nous découvrons les ruines d’anciennes granges adossées à la roche. Nous arrivons sur le plateau où un chemin à peu près plat va nous rapprocher des falaises qui offrent des points de vue sur le village de Braux. Nous traversons une superbe forêt de vieux châtaigniers où nous trouvons des g….s et des c…s, mais chut…. c’est un secret…. Nous nous étions un peu éparpillés mais l’heure du déjeuner approchant, nous nous regroupons pour la halte pique-nique toujours aussi réjouissante.

Ensuite une longue et douce descente nous amène jusqu’au lieu-dit les Portettes, arche faite par deux blocs de grès qui semble s’embrasser. Nous arrivons au clou du spectacle : le magnifique chaos de la Chambre du Roi avec ses parois hautes d’une centaine de mètres qui servait, jadis, de refuge en cas d’attaques ennemies. Ces rochers qui semblent disposés par la main d’un géant sont l’oeuvre du vent et de la pluie depuis des millénaires, c’est impressionnant. Nous rencontrons par la suite une faille horizontale qui offre un sommaire abri troglodyte bas de plafond. Du sentier en balcon, nous découvrons une vue vertigineuse sur la vallée. La descente se fait plus raide, beaucoup plus raide, et nous parvenons à la gare d’Annot qui voit passer le fameux Train des Pignes, et remontons jusqu’au village, fin du périple.

La place est beaucoup plus animée que ce matin, la température y est également beaucoup plus chaude. La section, décidément très généreuse, nous offre le pot de l’amitié à l’ombre très recherchée des platanes.

Merci Aurore pour cette belle balade quasi inédite et bien ombragée de 11 km et 500 mètres de dénivelée, merci à tous les participants pour leur présence amicale, merci aux "petits nouveaux" qui ont l’air d’apprécier notre club.

Les photos de Sandra

Les photos de Muriel