Mots après mots (littérature)

 

Référent :
Jacqueline PERRIN - ASCE 54
Tel : 03 83 91 40 42
Courriel : perrin-jacqueline@wanadoo.fr

 
 

LA VENGEANCE DU PARDON

publié le 28 mars 2018

Quatre destins, quatre histoires où l’auteur, avec un redoutable sens du suspens psychologique, explore les sentiments les plus violents et les plus secrets qui gouvernent nos existences.

Impossible d’en dire plus, il faut lire ce livre dont chaque histoire vous tient en haleine !

 
 

"Arrête avec tes mensonges"

publié le 17 avril 2018

Philippe aime les garçons et sait, que mieux vaut rien en dire.

C’est le roman d’une première passion et d’un ratage de l’amour. Ce roman auto-biographique est poignant.

 
 

"JUNGLE"

publié le 17 avril 2018

Miguel BONNEFOY, l’auteur de ce récit a voulu se rendre compte du milieu de la jungle vénézuélienne en se rendant sur place. Il a parcouru la montagne Auyantepuy, a escaladé des crêtes, s’est enfoncé dans la mousse, a traversé des torrents, a ouvert des sentiers à la machette, s’est élancé du Salto Angel, un rappel vertigineux de 950 m dans le fracas de la plus haute cascade du monde.

On en frémit pour lui.

 
 

"La Daronne"

publié le 17 avril 2018 (modifié le 23 avril 2018)

J’ai bien aimé l’histoire de cette traductrice-interprète judiciaire, femme seule qui souhaite une vie meilleure. Elle vire de l’honnête femme, qui permet à de jeunes étrangers de se faire comprendre face à un juge ou policier, de basculer dans le camp adverse.

Roman immoral mais on pardonne à l’auteur.

 
 

Une poignée de petits cailloux de Julien OSTER (ASCE 88)

publié le 6 juillet 2017

Descriptif :
Antoine Turpenay a cinquante-quatre ans. Veuf depuis plusieurs années, il s’est enfermé dans le souvenir de sa vie passée et dans l’accomplissement des tâches quotidiennes : son travail de maître d’œuvre en bâtiment et un peu de jardinage.
Marcelline Beauchamp est morte, elle aussi. Depuis peu. Et Antoine Turpenay, qui n’en avait jamais entendu parler, apprend qu’il en est l’unique héritier.
Béatrice Garnier, clerc de notaire, est en charge du dossier. Divorcée, dynamique et bienveillante, elle ne laisse pas insensible Antoine Turpenay, dont elle apprécie, pour sa part, le charme discret.
Les deux femmes - et quelques-autres - vont, chacune à leur façon, bousculer la vie d’Antoine Turpenay. Dans un concerto automnal, où la mélancolie laisse peu à peu la place à la flamboyance de l’amour, l’avenir redevient possible.

« La solitude d’Antoine Turpenay était toujours là au petit déjeuner, attablée en face de lui. Il trempa sa tartine dans son café et la mâcha lentement. Combien de petits-déjeuners avait-il pris ainsi, le regard plongé dans les profondeurs insondables de sa tasse, écoutant d’une oreille distraite la matinale de France Inter ? »

Si vous souhaitez passer un agréable moment en compagnie d’Antoine Turpenay vous pouvez vous procurer ce roman : bulletin de commande : (format pdf - 164.4 ko - 06/07/2017)


Télécharger :

  •  (format jpg - 34.8 ko - 06/07/2017)
 
 

Qu’attendent les singes

publié le 16 décembre 2015 (modifié le 6 juillet 2017)

Au travers d’une enquête policière, une jeune fille est retrouvée morte....Nora, la commissaire chargée de l’enquête est une femme énergique qui ne craint pas d’affirmer ses choix, tant professionnels que sexuels au risque d’être moquée et humiliée dans ce milieu profondément machiste.

Ce thriller met en lumière les coulisses du pouvoir algérien dans une société corrompue.
Le pouvoir est entre les mains d’une poignée d’hommes, « les rboba » qui autrefois ont eu leur heure de gloire en oeuvrant pour l’indépendance du pays. Depuis, ils sont riches, intouchables et honteusement privilégiés faisant la pluie et le beau temps dans le domaine politique, économique et médiatique.

Très bon polar.

Patricia (FNASCE)

 
 

No et moi

publié le 14 décembre 2015

 

Descriptif :

No et moi
Elle avait l’air si jeune. En même temps il m’avait semblé qu’elle connaissait vraiment la vie, ou plutôt qu’elle connaissait de la vie quelque chose qui faisait peur.
D. V. Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes.
Jusqu’au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu’elle.
No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde.
Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Mais nul n’est à l’abri...

 


Un livre qui ne vous laisse pas indifférent

Patricia (FNASCE)

 
 

Un goût de cannelle et d’espoir

publié le 14 décembre 2015

 

Résumé :

Un goût de cannelle et d’espoir
Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt.
Entre ses parents patriotes, sa sœur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l’armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d’insouciance.
Jusqu’à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps...
Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d’une pâtisserie allemande, celle d’Elsie... Et le reportage qu’elle prépare n’est rien en comparaison de la leçon de vie qu’elle s’apprête à recevoir.

 

Pour moi, c’est un livre plein d’espoir.

Patricia (FNASCE)

 
 

Le grand coeur

publié le 11 février 2014 (modifié le 14 décembre 2015)

LE_GRAND_COEUR en grand format (nouvelle fenêtre)
LE_GRAND_COEUR

Voici la vie romanesque d’un personnage historique connu bien souvent que par les habitants de la ville de Bourges.
- il a aimé une des plus belles femmes de l’histoire, côtoyé un des rois les plus célèbres, organisa un commerce avec les pays du Levant,
pour finir en exil et pourchassé.
- deux femmes célèbres, Jeanne et Agnes, un palais remarquable par sa modernité, sont les marqueurs historiques de sa vie .
Telle fut la vie de Jacques Coeur, marchand du XVe siècle, né à Bourges.

Anne-Marie TRONCO (DDT46)

 
 

"Voyage immobile"

publié le 4 février 2014 (modifié le 14 décembre 2015)

Voyage immobile est le premier recueil de dessins édité par notre collègue Loïc Goisnard
Soigneusement sélectionnée, chaque illustration présente un univers singulier. Un petit texte volontairement décalé et teinté d’humour souligne les images.
Résolument orienté vers le 9e art, cette succession de petites scènes ouvre la porte sur l’imaginaire. Les couleurs riches et puissantes contribuent à l’immersion dans une beauté à la fois majestueuse et irréelle.
Le résultat offre un mélange subtil de science-fiction et de surréalisme, au sein d’univers improbables.
Une préface rafraîchissante plante le décor, tandis qu’un entretien de quatre pages apporte un éclairage instructif sur l’origine de cette aventure. (sic)
Contact : ASCET 48 Didier SEJOURNE
04.66.49.42.01


Télécharger :

  •  (format jpg - 16.7 ko - 04/02/2014)
 
 

Le mec de la tombe d’à côté

publié le 19 février 2014 (modifié le 14 décembre 2015)

Une bibliothécaire, jeune veuve citadine et cultivée, croise régulièrement un drôle de gars, paysan un peu rustre plein de bon sens...au cimetière : la tombe du mari de l’une est voisine avec celle de la mère de l’autre. Ils n’ont rien à voir l’un avec l’autre et font mine de s’ignorer...Un jour, le déclic et le début d’une passion dévorante....Une attirance physique jamais connue auparavant les lie malgré le fossé culturel et social qui les sépare.
Un roman d’amour tendre et débridé écrit sur le ton d’un humour décapant et romantique qui pose la très sérieuse question du choc des cultures.
On rit, on sourit, on s’interroge, on craint que ces deux là si différents se séparent et on espère évidement le contraire.
Amateurs de grande littérature, passez votre chemin.
Les autres, régalez-vous...
Ce livre est proprement jubilatoire....

Martine - Bureau de la FNASCE -


Télécharger :

  •  (format jpg - 25.5 ko - 19/02/2014)
 
 

Chemins et routes en Périgord au XIXe siècle. La grande affaire du ChGC n° 32

publié le 12 novembre 2014 (modifié le 14 décembre 2015)

Chemins_et_routes_en_Perigord_au_XIXe_siecle en grand format (nouvelle fenêtre)
Chemins_et_routes_en_Perigord_au_XIXe_siecle
 

Ce livre retrace les efforts considérables fournis par le département de la Dordogne, de la Révolution jusqu’à la fin du XIXe, pour doter le département, comme partout ailleurs en France, d’un réseau de chemins et de routes convenables, pour favoriser la circulation des biens et des personnes.
La création du Chemin de Grande Communication de Bergerac (ChGC) à Cahors (par St-Nexans, St-Aubin-de-Lanquais, Faux et Monsac) est le prétexte, grâce aux archives communales et départementales, pour retrouver les usages et les contraintes des déplacements (octrois, péages, lois sur le roulage, dangers de la vitesse, passeports, etc) ainsi que les pratiques des agents voyers et des Ponts et Chaussées. Malgré le progrès des techniques, les problèmes financiers et humains d’hier et d’aujourd’hui se ressemblent étrangement...
Les communes, au budget toujours insuffisant, se battent pour désenclaver leurs territoires. Il y faudra des décennies pour y parvenir.

Patrice Ver, ingénieur des Travaux Publics de l’Etat, en a signé la préface.

Eliane Promis

 
 

Une si longue lettre

publié le 4 septembre 2014 (modifié le 14 décembre 2015)

La narratrice vient de perdre son mari dont elle était la première épouse. Elle met alors à profit les 40 jours de deuil que lui impose la tradition sénégalaise en écrivant une lettre à sa meilleure amie, exilée aux Etats-Unis. Dans cette lettre, elle expose les problèmes de la société sénégalaise comme la polygamie, les castes, l’exploitation de la femme…

Christelle VACELET (DDT 39)

 
 

GAÏA 2036

publié le 5 septembre 2014 (modifié le 14 décembre 2015)

La section culture suite à la sollicitation de Monsieur jacques MELIN (adhérent de notre ASCEE 74 et ancien de la DDE) pour la dédicace d’un roman intitule GAÏA 2036 a été présenté le 26 juin 2014, dans les locaux de la DDT d’ANNECY.

Monsieur Jacques MELIN (auteur du roman) est un homme hors du commun.
Ce sentiment personnel est bien illustré au travers d’un entretien avec Jacques MELIN et le journal mensuel francophone gratuit de CHIANG MAI (Ambiance CHIANG MAI).
Cette interview ci-jointe permet de mieux connaitre ce romancier et d’être motivé pour lire cet ouvrage.

Et comme dirait un prestigieux écrivain, monsieur François MAURIAC
Ecrire, c’est se souvenir. Mais lire, c’est aussi se souvenir.

Avec beaucoup de modestie je résumerai cet ouvrage comme suit :
À travers de deux enfants, comment échapper ou survivre face à un tsunami dévastateur.

L’auteur lui-même rapporte que la connaissance de ce livre lors du tsunami de 2004, dans l’océan indien aurait sauvé de nombreuses personnes.

Jean-bernard TAILHARDAT
VP culture (ASCEE 74)
jeantailhardat@gmail.com


Télécharger :

  • livregaia-1_entretien_ (format pdf - 6.7 Mo - 05/09/2014)Temps de téléchargement estimé : 1 min 50 s (512 K), 55 s (1024 K), 27 s (2 M), 11 s (5 M).
 
 

Oh, my dear !

publié le 23 septembre 2014 (modifié le 14 décembre 2015)

Al Greenwodd, 50 ans, est chauffeur de taxi dans un paisible petit village côtier d’Angleterre. C’est un homme qui a tout pour être heureux et qui le serait certainement s’il n’était pas mariée à l’encombrante Audrey.
Aussi décide t il tout simplement un jour de s’en débarrasser en commettant le crime parfait..ou presque..
Un premier roman jubilatoire, un condensé d’humour très british.
Un polar piquant et diablement décapant.

Martine (bureau de la FNASCE)

 
 

L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea

publié le 17 octobre 2014 (modifié le 14 décembre 2015)

Bonjour,

Voici un titre que j’aimerais porter à la connaissance de tous : ce livre est une brassée de bonheur, aussi extraordinaire que le voyage de ce fakir.
L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea
 de PUÉRTOLAS Romain

Genre : Premier roman
ISBN : 9782842637767
Date de parution : 21/08/2013
Nombre de pages : 256
Prix : 19,00 €

Un voyage low-cost … dans une armoire Ikea ! Une aventure humaine incroyable aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye post-Kadhafiste. Une histoire d’amour plus pétillante que le Coca-Cola, un éclat de rire à chaque page mais aussi le reflet d’une terrible réalité, le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle, sur le chemin des pays libres.

Rosa JEMFER-PEREIRA (DREAL Rhône-Alpes)

 
 

Les 301 marches de Cordouan "La vie d’un gardien de phare"

publié le 25 octobre 2013 (modifié le 14 décembre 2015)

301marches en grand format (nouvelle fenêtre)
301marches

Vous avez peut-être visité cette merveille pendant les vacances ou lors d’une sortie organisée par l’ASCE 33.

Jean-Paul Eymond a été durant trente-cinq ans gardien du phare de Cordouan, dans l’estuaire de la Gironde. Il fut l’un des derniers à exercer ce métier et évoque ici les années passées sur le phare, de 1977 à 2012.

Le jour où Jean-Paul Eymond a posé les pieds sur le sol de Cordouan, en 1977, il en est tombé amoureux. En 2012, il a pris sa retraite et le métier de gardien de phares a disparu suite à l’automatisation.

En évoquant cette « drôle de vie », à laquelle il n’était pas du tout préparé et qu’il a mis de longues années à accepter, Jean-Paul Eymond livre un témoignage précieux sur sa profession.

Ce récit autobiographique nous fait aussi partager l’intimité d’un phare en mer exceptionnel dans un environnement non moins exceptionnel, l’estuaire de la Gironde, le plus vaste d’Europe.

Ce livre est un double hommage : l’hommage à un métier mythique, disparu avec l’automatisation des feux des 150 ouvrages français, et l’hommage au plus beau bâtiment jamais construit en mer.

Contact : Permanence ASCEE 33
asce33@i-carre.net

Krystelle TOURBATEZ
05.56.24.81.68

 
 

Un avion sans elle

publié le 25 octobre 2013 (modifié le 14 décembre 2015)

avionsanselle en grand format (nouvelle fenêtre)
avionsanselle

Un roman policier qui n’est ni roman ni policier 

Pas un roman, car l’histoire est simple et crédible
Pas un polar, car sans super flic, et donc crédible
Il y a bien un détective privé, mais il n’est pas seul à tenter de dénouer le vrai du faux ;
tous les personnages veulent savoir.
Tous les personnages et aussi.. le lecteur.
L’écriture est des plus agréables. Tenu en haleine on pourrait être tenté de sauter quelques passages, mais le récit fourmille de détails et l’on craint de laisser de côté celui qui peut conduire à la vérité,
car il y a une vérité… crédible

JLuc

 
 

Le sourire étrusque

publié le 4 février 2014 (modifié le 14 décembre 2015)

La "métamorphose" d’un paysan italien, ancien résistant, rude et rigide, vers la fin de sa vie.
Confronté à la maladie, il se retrouve, contraint de quitter sa Calabre traditionnelle et ensoleillée pour suivre des soins à Milan...dans le nord.
Hébergé chez son fils, il y découvrira, "Brunettino" son petit-fil.
Ce nouvel amour filial, les anciens principes d’éducation du vieux partisan, en opposition aux méthodes modernes, seront le fil conducteur de ce livre. Le tempérament combatif et la nouvelle mission d’éducateur du grand-père-partisan maintiendront la maladie tapie en arrière plan... .
L’auteur emmène le lecteur à la découverte de personnalités intéressantes, comme des professeurs d’ethnologie, un cancérologue cancéreux, sans oublier des rencontres féminines majeures, que le grand-père toujours "gaillard", au moins en esprit, ne peut éviter et sait apprécier malgré les remises en question de certains de ces vieux principes, ... et d’autres personnages.
Un livre très "humain" où il est question, d’amour, de révolte, de maladie, d’enfance et de vieillesse.... Sans lourdeur ni morbidité, comme ce sourire antique, témoin d’un bonheur ancien attentivement observé dans l’ombre d’une salle du musée de Milan !

Pascal GAZON (DDT 19)

 
 

Le caveau de famille

publié le 19 février 2014 (modifié le 14 décembre 2015)

Nous retrouvons les héros de « Le mec de la tombe d’à côté », Désirée et Bobby..
Leur passion incongrue ne pouvait qu’aller droit au mur : incapables de se passer l’un de l’autre mais souffrant de leur relation explosive et si divergente, ils s’inventent un ultimatum : trois tentatives pour faire un enfant.
Si ça ne marche pas, c’est terminé pour toujours.
Si ça marche...
« Le caveau de famille » livre son couple improbable aux joies et aux catastrophes de la vie de famille toujours avec le même humour dévastateur et irrésistible, des dialogues sans apprêt et l’art de décortiquer les états d’âme de chacun avec pragmatisme et légèreté.

Martine (Bureau de la FNASCE)