> nouveaux rendez-vous avec "Rencontre Improbable"

publié le 26 février 2010 (modifié le 1er mars 2010)

La Louve propose de nouvelles dates pour assister à "Rencontre Improbable".

Rencontre Improbable


d’Ana VILA

Mise en scène de Sandro PECOUT
Avec Joëlle PINARDON et Gilles MOSCA-LINZELER
Technique :Alain LEMAL et Pierre-Baptiste VANDERSTRAETE

Samedi 27 février 2010 à 20 h 30 à la salle de la Mairie ARNAC LA POSTE
Samedi 6 mars 2010 à 16 h30 à Salle des Fêtes à LA JONCHERE ST MAURICE
Vendredi 9 avril 2010 à 20 h 30 à la salle Latreille à TULLE

Association LA LOUVE ( 05.55.37.15.46 / 06.13.09.88.74
Courriel : lalouve7@voila.fr - Site Internet : http://lalouve9.free.fr

Rosa, d’origine espagnole, reçoit un paquet de lettres de Miguel, son mari disparu. Ces lettres, Miguel ne les avait pas envoyées, et Rosa, à travers elles, refait le parcours de leurs vies dans un improbable dialogue. Les Blessures de l’enfance, l’exil après la victoire de Franco, la vie dans la France occupée, le déracinement, les rapports Homme/Femme, tous ces thèmes parcourent cette conversation posthume. L’auteure tire la force de ce texte de son vécu et de sa perception de l’histoire de ses parents.

Les cieux Limousins m’ont toujours inspirés... J’y suis née de parents espagnols, j’y ai vécu longtemps, très longtemps. Aux éditions La Bruyère, un modeste recueil de poésies « Evidences » (pseudo Ana Quilès) et puis un jour me fut mandé d’écrire une histoire d’amour, les temps étaient moroses, loin des saisons limousines, la lumière des mots m’apparut, le décor est planté : il s’appelle Miguel, elle s’appelle Rosa, quel plus bel amour que le leur ! : tourmenté, tourmentant, ravagé, ravageur, cruel, désespéré, muet et puis loquace. Improbable fut leur rencontre et les maux pas à pas ont bercé leurs errances.
A mes Parents, au Limousin qui sut les accueillir...Merci à tous ceux qui aiment leur histoire qui la portent en eux (si si ! je le sais)
Dans leurs tripes où ailleurs : Gilles, Joëlle, Sandro..., Alain, Geni, soit l’équipe de La Louve. Ana VILA

Parce-qu’ils s’aiment autant qu’impossible, ils ont fait de l’éternité, un instant ; car un seul jour vaut, de loin, le reste du temps. L’histoire de Rosa et Miguel ; c’est une Espagne en plein chaos, une féminité en plein rêve, des absences déguisées en danses, des lettres comme des caresses. Au milieu des guerres, ils résistent en s’aimant, comme si tous les jours ils se découvraient pour une première fois, ils se rencontrent enfin. Sandro PECOUT