Tout est histoire… Le football se dévoile…

publié le 23 février 2021

Au cœur de toutes les générations, le football est mis en lumière pour connaître ses origines, ses règles ainsi que le développement du football féminin avec un zoom sur le documentaire « Les joueuses #Pas là pour danser » synonyme de respect et d’ouverture vers l’égalité.

La coupe du monde 2018 a prouvé que le football est un sport au cœur de toutes les générations, quel que soit le sexe et le niveau de sportivité. 
Si le football peut se jouer en dehors du terrain, le pratiquer de manière régulière procure aussi bien des bienfaits au corps qu’à l’esprit. Il serait dommage de s’en priver !

Un peu d’histoire footballistique

Les jeux de balle au pied existent depuis l’Antiquité.
Le football trouve ses réelles racines dans la soule (ou choule) médiévale.
La première règle écrite de la soule en France remonte à 1147 et son équivalent Anglais date de 1174. Dès le XVIe siècle, le ballon de cuir gonflé s’est répandu en France. Nommée football en anglais, la soule est rebaptisée folk football (« football du peuple ») par les historiens anglophones du sport pour la distinguer du football moderne. C’est notamment sur les terrains des écoles d’Éton, Harrow, Charterhouse, Rugby, Shrewsbury, Westminster et Winchester, que commence l’histoire du football moderne. Les premières règles de jeu écrites datent du milieu du XIXe siècle à Cambridge.
Dès lors, les britanniques codifient et organisent le football en s’appuyant sur les exemples du cricket et du baseball déjà structurés.
La Fédération internationale de football association (FIFA) a été crée à Paris en 1904.
Le football ou dans le langage plus courant appelé simplement foot, ou soccer en anglais et en Amérique du Nord, est un sport collectif qui se joue avec un ballon rond entre deux équipes de onze joueurs.

Les principales règles du football

  • Le football est un jeu élémentaire : 22 joueurs courent après un ballon pendant deux mi-temps de 45 minutes. À la mi-temps, les équipes changent de camp.
  • Un carton jaune est attribué à un joueur qui a un comportement anti sportif ou manifeste sa désapprobation en paroles ou en actes, retarde la reprise du jeu.
  • Un carton rouge entraîne l’exclusion d’un joueur.
  • Un joueur qui reçoit un deuxième carton jaune aura un carton rouge et sera exclu.
  • Selon les règlements de chaque compétition, les joueurs avertis ou exclus sont passibles de suspensions. En France, trois avertissements reçus dans une période de trois mois ou une expulsion entraînent une suspension automatique pour un match. Toute nouvelle expulsion dans un délai de trois mois entraîne automatiquement deux matchs de suspension. Une commission de discipline, selon la gravité de la faute, peut alourdir ces sanctions
  • Un corner ou coup de pied de coin est accordé quand le ballon, touché en dernier par un joueur de l’équipe défendante, a entièrement franchi la ligne de but, à terre ou en l’air, sans qu’un but ait été marqué.
    Un but peut être marqué directement sur corner, mais uniquement contre l’équipe adverse. Lorsqu’un ballon sort du terrain derrière la ligne des buts, il existe deux cas de figure :
    • Si le dernier joueur à l’avoir touché est un membre de l’équipe qui défend (l’action se passe donc devant son propre but), il s’agit d’un coup de pied de coin (corner), un joueur de l’équipe adverse doit frapper le ballon depuis le coin du côté où est sorti le ballon.
    • Si le dernier joueur à avoir touché le ballon est un membre de l’équipe qui attaque (l’action se passe donc devant le but de l’autre équipe), il s’agit d’un coup de pied de but (six mètres). Un joueur de l’équipe adverse peut dégager le ballon depuis la surface des buts.
  • Le coup franc, c’est une réparation accordée à l’équipe qui a subi une faute.
  • Un joueur est en position de hors-jeu si n’importe quelle partie de la tête, du corps ou des pieds se trouve plus près de la ligne de but adverse que le ballon et l’avant dernier adversaire.
  • Un penalty est attribué à l’équipe qui attaque lorsqu’elle est victime d’une faute dans la surface de réparation.
  • La surface de but est la petite zone rectangulaire située devant le but.
  • La surface de réparation est le plus grand rectangle situé devant le but et englobe la surface de but.
  • Les tirs aux but peuvent être tirés dans certains matches à la fin du temps réglementaire ou des prolongations lorsque les deux équipes sont toujours à égalité.

5 bonnes raisons de pratiquer le football

  1. Développer sa musculature : le premier avantage de la pratique du football, c’est de permettre de muscler son corps en faisant travailler en même temps les cuisses, les fessiers et les abdominaux.
  2. Augmenter son endurance : avec une période sportive de 90 minutes en tout (sans oublier les prolongations de deux fois quinze minutes et la séance de tirs au but ), un match de football sollicite sans conteste l’endurance du joueur et permet en plus un travail d’adaptation au rythme élevé.
  3. Accroître son adresse : pratiquer le football est une très bonne occasion d’augmenter son adresse et de perfectionner sa coordination.
  4. Se vider la tête : la course répétée durant le match libère de l’endorphine, considérée comme l’hormone du plaisir.
  5. Se socialiser : le football est un vecteur de socialisation et de convivialité. Il est fédérateur et génère des relations durables sur et hors du terrain.

L’origine du football féminin

Le football féminin apparaît en 1917, dans une société féminine de gymnastique parisienne, nommée Femina sport, créée en 1912. Un championnat est crée en 1918-1919. Entre ses débuts et aujourd’hui, le football féminin suit une progression irrégulière. Une première étape de croissance en 1917. Ensuite, il traverse une période noire jusqu’aux années 1960. Il faut patienter jusqu’en 1970 pour que le football féminin soit intégré dans la Fédération française de football. Sur le plan international, c’est également au cours des années 1970 que le football féminin est reconnu dans la plupart des pays où il est pratiqué. La coupe du monde de 2011 en Allemagne a été un déclic.

Le football est-il différent lorsqu’il est pratiqué par les femmes et par les hommes ? 
La seule différence se situe physiquement. D’abord parce qu’en général les femmes ne sont pas aussi rapides ou puissantes que les hommes. Le football féminin a quarante ans de retard sur le masculin.
Est-il plus facile aujourd’hui pour une fille de s’inscrire au football ?
Les filles, globalement vont plus facilement vers le basketball, l’athlétisme ou même le handball. C’est maintenant un peu moins vrai aujourd’hui avec la création de nombreux clubs féminin.
Le football est un sport extrêmement généreux et populaire. Il doit rester un outil éducatif reconnu et au service du plus grand nombre !

A découvrir le film documentaire sur l’équipe féminine de L’Olympique Lyonnais (OL)…
« Les joueuses #Pas là pour danser » sorti en France le 9 septembre 2020
L’équipe féminine de l’OL est considérée aujourd’hui comme l’une des meilleures équipes féminines de football au monde. D’entraînements en compétitions, de doutes en victoires, ce film nous plonge dans l’intimité du groupe. Ce documentaire où ces joueuses d’exception sont mises en lumière, nous invite à porter un nouveau regard sur la place faite aux femmes dans le sport. Cet univers sportif féminin montrent que les valeurs de respect et d’ouverture seront les piliers de l’évolution vers l’égalité.